L’ORPHELINAT GARCON DE BINGERVILLE: un petit geste contre des sourires intarissables



L’Afrique jusqu’à présent est reconnue comme le continent le plus pauvre . Les personnes vivants en Afrique sont dans des conditions extrêmes; des parents qui ont du mal à trouver un job susceptible de payer aussi bien le logement que la bouffe . Imaginez que ces parents aient des enfants à leurs charges…cela parait pénible mais imaginez en même temps le cas d’un enfant qui vulnérable qu’il soit ait eu le malheur de perdre de façon précoce papa et maman…..se retrouvant alors seul livré a lui-même sans soutien .

Je passais quelques fois devant cet établissement juste en contemplant la beauté du bâtiment principal datant de l’époque colonial tout en ignorant ce qui se passait au sein même de ce cadre apparemment paradisiaque. Paradisiaque ça l’est pour des enfants qui n’ont plus de progéniteurs et donc tentent de s’épanouir de par l’aide des enseignants et des personnes aux grands cœurs qui ne cessent tant que possible de faire des dons(insuffisants) à ces enfants démunis qui se seraient moins bien débrouillés s’ils étaient restés dans la rue.

On a tendance à dire que les enfants sont l’avenir du pays n’est-ce pas ? Alors ne restons pas en marge, ne laissons pas en marge ces enfants qui par malchance ont dû perdre leurs parents pour des quelconques raisons que ce soit. Ouvrons leur notre cœur et essayons ensemble de redonner à ces enfants la même joie de vivre et de prospérer que ces enfants, nos enfants qui sont aussi bien que ces derniers l’avenir du pays, du continent et plus loin notre planète…

Pour la petite histoire, l’orphelinat de garçons de Bingerville loge dans ce qui fut autrefois le Palais du gouverneur Binger. Construit sur l’emplacement de l’ancien cimetière d’Adjamé, l’édifice fut livré en 1912, après sept ans de travaux et fait partie aujourd’hui des édifices historiques les plus impressionnants de toute la cote d’ivoire.